Fontaine-Daniel est un village où on fabrique de la toile, alors on y trouve de jolies métaphores filées. Les histoires du lieu, du paysage et de ses habitant·es se mêlent. On parle du tissu social à valoriser, de nœuds à défaire et de liens qui se tissent. On a demandé à celles et ceux qui nous ont accueillies ici de faire un portrait de leur village: s’il était un arbre, un animal, une odeur, un son,….? Alors voilà, Fontaine-Daniel est vert tilleul, anthracite ou un bleu un peu sombre. C’est un éléphanteau, les oiseaux, le chat de l’épicerie, le souffle du vent, l’odeur délicieuse d’une pluie chaude et celle de l’humus dans la forêt. C’est aussi, entre autres, les films La ligne rouge et Le charme discret de la bourgeoisie et la chanson In the Backseat, de Arcade Fire. Enfin, c’est le titre du livre par lequel on a découvert les lieux, qui est aussi une consigne qui nous plait bien: Habiter la Terre en poète.

  • Facebook
  • Instagram
titre-site-instagram.png